Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ETUDE SUR LA NAISSANCE

ETUDE SUR LA NAISSANCE

Le souvenir de la mère S’entoure de lumière Au cœur d’un éden éphémère Sans fureur, ni colère. A mon tout premier cri, J’étais son bel enfant chéri Dans ses bras, à l’abri Du destin qui s’écrit. Que devient l’innocence Dans la folle démence Du monde ?...

Lire la suite

MYRTILLE

MYRTILLE

Myrtille a les yeux ronds Comme un petit fruit mûr Dont elle porte le nom Avec désinvolture… Son sourire fripon Lui donne de l’allure Et sa robe crépon Semble un beau ciel d’azur. Quand jouent les violons Pleins de grâce et stature « Sur le pont d’Avignon...

Lire la suite

RIEN N'EST VRAI

RIEN N'EST VRAI

Rien n’est vrai de tous les beaux sentiments. Rien n’est vrai de tous les actes d’amour. Rien n’est vrai quand ton visage frôle le mien pour venir se blottir contre mon épaule. Ni les rires, ni les larmes. Mais, continuons de mentir en espérant qu’un...

Lire la suite

JAMAIS RESIGNE

Mes chers parents, je n'ai pas voulu vous écrire Car je n'ai pas cru l'avenir sans lendemains Mon désespoir, je le cache dans un sourire Ou je l'enferme entre mes poings jusqu'à demain. Jamais résigné… La mer n'est visible que lorsqu'elle se retire Laissant...

Lire la suite

UN JOUR, JE SERAI JARDINIER...

UN JOUR, JE SERAI JARDINIER...

Un jour, je serai jardinier Sur le grand jardin de la terre Dont je serai le locataire D’un magnifique pigeonnier. Je planterai des citronniers Près d’un champ de pomme de terres… Ou de magnifiques pruniers Avec des fruits de caractère ! J’alignerai des...

Lire la suite

LA CANNE DE PROVENCE

LA CANNE DE PROVENCE

"La canne de Provence » est le nom qu'on me donne !" J'ondule, nonchalante, au milieu de mes soeurs Les pieds nus dans la ronce ignorant mes douleurs Voilà longtemps déjà que l'homme m'abandonne… Or l'on me convoitait, jadis, comme personne ! Pour un...

Lire la suite

PLANTER UN ARBRE

PLANTER UN ARBRE

Planter un arbre Le regarder pousser Jour après jour Année après année (la saison passe) Voir l'arbre s'épuiser Retarder sa mort Refuser de couper l'arbre Témoin de nos vies ( la saison revient) Jouer encore au ballon A cache-cache Se balancer au bout...

Lire la suite

LE COUTEAU

LE COUTEAU

Dis-moi pourquoi, mon fils, tu as pris le couteau Dans un accès de fièvre et d'orgueil en démence ? Pourquoi ton cœur s'est-il broyé dans un étau Sans que ton œil ne voit plus la moindre clémence ? C'est ton frère apeuré que tu pointes devant ! C'est...

Lire la suite

CAÏN

CAÏN

Il ne m'a pas fallu longtemps pour comprendre que j'étais un proscrit, rayé de la mémoire de Dieu, haï de mes congénères, maudit à jamais, ma femme et mes enfants avec moi. J'ai tué mon frère. Il ne sert plus à rien d'implorer le pardon, je suis seul....

Lire la suite

J'AI 38 ANS

J'AI 38 ANS

J'ai 38 ans, l'âge de la mousse épaisse sur le noir rocher des forêts des Vosges, humide, charnue, l'âge des écorces de pin, des bois de cerfs, des dents de sangliers, des plumes du faucon, de l'eau des torrents qui coule rageusement comme le sang dans...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>